15 mars 2015

Top Lou

Lors de la première rencontre des Addicts auvergnates, Aniline a proposé un défi : coudre un Top Lou de Made in me couture avant le 15 mars. 


Ayant déjà entendu parler des patrons Made in me couture grâce à l'émission Cousu Main, j'ai eu envie d'en tester un. 

Alors, j'ai apprécié :
- le patron thermocollant : un coup de fer pas trop chaud et hop, le patron adhère au tissu et il n'y a plus qu'à couper. Pas d'épinglage fastidieux, pas de tissu qui bouge lors de la coupe, celle-ci est donc hyper précise.
- le seyant : je n'ai fait aucune retouche et tout tombe nickel. La longueur, les pinces poitrines... Même la pente des épaules, alors que d'habitude je dois systématiquement faire une modification sur ce point. La seule modification que j'ai apportée sur ce modèle est la suppression du biais apparent qui souligne le décolleté. Je l'ai remplacé par une parementure car je trouve que ça fait plus net (et accessoirement car mes biais apparents rebiquent toujours, ce que je trouve très laid !).
- l'adaptabilité du modèle : le top Lou étant assez basique, je pense qu'il est déclinable en plusieurs versions. Avec ou sans ouverture dans le dos, avec biais ou parementure, en top ou en robe, avec un col...

En revanche, j'ai moins apprécié :
- le patron taille unique : mieux vaut ne pas prendre ou perdre de poids...
- le prix : 10 euros pour un patron taille unique, ça fait cher (bon, là le patron était offert par Aniline et Made in me couture),


Concernant le tissu, j'ai choisi un coton plus fin et souple que la popeline, mais moins que la batiste, très agréable à coudre et à porter. J'ai eu un coup de cœur pour son motif très frais et printanier, complètement hors saison quoi...
Au premier essayage, la forme assez ample me laissait un peu dubitative car j'ai l'habitude de porter des tops plus ajustés. Finalement, après l'avoir porté une journée, j'aime bien son côté un peu flou.


23 déc. 2014

Eole for girls

Un peu de tricot pour ma babychoune : le gilet Eole for girls de Nadia Crétin Lechenne que je trouve vraiment original avec ses épaules en "moulin à vent" et sa bordure en i-cord.

La réalisation s'est faite sans grande difficulté si on excepte les nombreux détricotages des rangs raccourcis en haut des manches. Heureusement l'excellente vidéo de In the loop est venue à ma rescousse... une vraie mine d'informations ce site, soit dit en passant ! Dommage qu'il ne soit plus mis à jour car c'est souvent vers lui que je me tourne quand je rencontre une difficulté technique.



J'adore la bordure en i-cord qui donne une finition très propre mais qui nécessite quand même un blocage sévère pour éviter que le jersey ne roulotte. 

Patron Eole for girls
Tentative d'obtenir une taille 3 ans (tentative car le gilet est un peu trop grand, je pense qu'il sera parfait au printemps ou à l'automne prochain) - aiguilles circulaires 4 pour le corps, 4.5 pour les manches
Laine merino extra fine de Drops design couleur moutarde. Très agréable à tricoter, douce, un peu élastique, et qui se détricote/retricote très bien.
Les boutons cœur viennent de la Maison du bouton.

17 déc. 2014

L'important, c'est le rose

Cela n'a échappé à personne (d'autant plus que John Snow nous répète depuis un moment que winter is coming), depuis une semaine, il fait gris, il fait froid, c'est un  calvaire de s'extraire d'un lit bien douillet tous les matins pour affronter les frimas. Pour me donner un peu de courage, il fallait bien un peu de chaleur et de couleur !

J'ai d'abord tricoté un châle chaud, doux à se rouler par terre, et d'une couleur pimpante : le châle Saroyan de Liz Abinante.
Hyper rapide à tricoter (j'ai mis une grosse semaine en tricotant de manière intensive), hyper gratifiant  (rien de plus agréable et motivant que de voir le motif feuillage se former sous les aiguilles), le patron est très facilement compréhensible. J'ai fait 7 augmentations, 15 motifs centraux et 7 diminutions, le tout avec des aiguilles n°5. Deux écheveaux de laine ont été suffisants. Quant à la laine, de la malabrigo worsted couleur geranio (Laine et tricot), je ne parlerai même pas du plaisir que j'ai eu en la voyant et en la touchant : ce gonflant, ce dégradé de couleur... Cerise sur le gâteau, le patron est gratuit !
Bref je suis conquise !



Après cela, j'ai enchaîné deux projets hyper simples et rapides.

Un trendy châle pour moi, léger et vaporeux, mais hyper chaud, en mohair et soie "Angel" et "Party Angel" de Debbie Bliss (Aniline). Un vrai marshmallow ! Je l'ai tricoté en double, aiguilles n°7. Je ne le voulais pas trop grand, juste de quoi faire un tour de cou. Deux pelotes ont donc été suffisantes.



Et comme si cette avalanche de rose bonbon ne suffisait pas, j'ai récidivé avec un col rose layette pour ma puce. Je me suis largement inspirée du tuto d'Equino Rêv' Hand made pour la forme générale et l'idée du petit nœud.  Pour le reste rien de compliqué : 6 rangs de côtes et du jersey, des aiguilles n°5 et une pelote de Phil'harmony couleur rosée de phildar. La puce valide entièrement ce modèle : elle ne le quitte plus ! Un deuxième ne devrait donc pas tarder à voir le jour.


8 oct. 2014

Gilet #1 - Miette

A défaut de coudre, je tricote assidûment ces derniers temps !

 Pour mon premier vêtement tricoté  j'ai jeté mon dévolu sur le gilet Miette de Andi Satterlund.  Un patron en anglais, un soupçon de dentelle, des mailles relevées,  des cotes perlées et des manches en magic loop... Beaucoup de défis à relever pour la débutante que je suis... Mais le patron s'est révélé tellement clair que je n'ai rencontré aucune difficulté. Chaque rang de tricot étant écrit en détail, il suffit de suivre les instructions sans se poser de question. Je dois d'ailleurs avouer que, passée la première surprise devant les k, p, kfbl, m1 et autres ptbl, j'ai bien aimé la précision et la concision des explications en anglais. Pas de blabla superflu, on va à l'essentiel. Et le tricot en top down, c'est absolument fabuleux !

La clarté des explications ne m'a malgré tout pas empêché de me tromper et de devoir défaire et recommencer plusieurs fois certaines parties, et notamment le motif ajouré du bas.


Je ne suis malgré tout pas totalement satisfaite du résultat mais c'est entièrement de ma faute. Je trouve le gilet  très / trop court. C'est un peu le modèle qui est construit comme ça mais j'aurais quand même du ajouter un motif supplémentaire pour l'allonger jusqu'aux hanches.
J'ai merdouille les manches : je tricote plus serré en magic loop et malgré une reprise avec une taille d'aiguilles supérieure et le blocage je vois encore un peu la démarcation sur l'une des manches.  Rien de flagrant mais moi je le vois...
Enfin, le rabattage des mailles au bas du gilet n'est pas assez souple.  Dommage vu que l'intérêt des côtes,  c'est justement l'élasticité...

Mais il y a quand même des points positifs : j'ai appris pleins de nouvelles techniques, je trouve la coupe ajustée très flatteuse (merci les pinces poitrine), et la non longueur en fait un genre de boléro seyant sur une robe, une jupe taille haute ou ouvert sur une tunique.



Détails techniques
Patron Miette de Andi Satterlund (gratuit sur ravelry)
Taille 34
Laine : 2,5 écheveaux de Cascade yarn 220 couleur "sand" achetée chez Laine et tricot.

27 avr. 2014

Always look on the bright side of life #2

Mercredi : s'échapper du boulot pour retrouver l'Homme. Déguster un Bo bun en terrasse, en amoureux, tranquillement,  sans petit poussin qui court partout.

Jeudi : aller se promener en famille sur le plateau de Gergovie, voir les nuages s'amonceler au loin, entendre le tonnerre gronder et admirer les éclairs.

Vendredi  : terminer, dans les temps, un dossier urgent au travail.

Samedi : créer un bac à sable éphémère dans un coin du salon. Savourer la joie du petit poussin. Observer sa minutie et son application à remplir puis vider inlassablement son petit seau.

Dimanche : savourer des fraises, des framboises et des kiwis avec le petit poussin. Sourire de voir sa gourmandise. Profiter de sa longue sieste pour finir mon top Diamond. Cuisiner un gâteau au yaourt à 4 mains. Se dire que la semaine de travail qui s'annonce sera courte.

22 avr. 2014

Always look on the bright side of life #1

Parce que je suis plutôt du genre à voir le verre à moitié vide....
Parce que ma devise pourrait être "mais la neige elle est trop molle"....
Parce que je suis une râleuse patentée...

J'ai décidé de me focaliser un peu plus sur ces petits plaisirs / bonheur quotidiens

Samedi : courir dans l'herbe après ma poupette, lui faire faire l'avion et l'entendre rire aux éclats

Dimanche : aller voir les animaux du zoo tous les 3, en famille. S'extasier sur les loups des neiges, marcher parmi les lemuriens. Terminer la journée par un gros calin de bébé, à moitie endormie au creux de mon épaule.

Lundi : prendre enfin le temps de coudre un peu. Recopier le patron de Diamond, faire une toile, puis deux. Et finalement arriver à un  résultat portable.


Mardi : bricoler jusqu'à point d'heure le lave-vaisselle qui a décidé de jouer quelques tours et finalement trouver une solution (merci l'Homme). Se poser finalement devant la saison 4 de la série Game of throne. Apprécier les décors, les costumes, le jeu des acteurs et l'intrigue même s'il n'y a pas vraiment de surprises vu que j'ai déjà lu l'intégrale des livres.


27 févr. 2014

Jupe # 3 - Amy en jean


Depuis le début de l'année, l'un des thèmes récurrents qui fait parler la communauté couture est bien résumé dans The Wearabilty Project abordé par Eléonore et repris par, entre autres, By Julie et Clo. Cette réflexion autour de notre rapport à la consommation et à la création m'a beaucoup intéressée : même si ma production couture a été bien faible depuis quelques mois, je n'en ai pas moins accumulé au fil des années un important stock de tissus, achetés sur un coup de cœur ou en prévision d'un projet finalement abandonné / mis de côté / oublié. Et j'ai moi aussi cousu un certain nombre de pièces qui ne sont jamais sorties de ma penderie : mauvais choix de tissu, coupe pas forcément adaptée à ma morphologie, style trop éloigné de mon style habituel, finitions approximatives... Quand je repense à certains projets, je me demande d'ailleurs ce qui a pu me passer par la tête le jour où j'ai entrepris de les coudre.  Genre : un top sans manche avec lavallière, en satin noir et blanc qui cumulait tous les handicaps : tissu brillant d'aspect cheap, forme qui me donne l'impression d'avoir les épaules d'Amélie Mauresmo, style beaucoup trop strict et habillé... La totale quoi !

En parlant d'épaules larges, si j'en crois les savants calculs de Mademoiselle Anne, je rentre dans la catégorie des Belles élancées (c'est à dire que j'ai une morphologie en V : épaules plus larges que les hanches). Mouais, ce n'est pas forcément flagrant : "élancée" alors que je n'atteint pas le mètre 60, et épaules plus larges d'à peine 1 cm que mes hanches...
Jusqu'à peu, d'ailleurs, je pensais être un H. Sauf que dans les faits, ma garde robe et mes gouts vestimentaires correspondaient plutôt aux préconisations pour les silhouettes en V. Pas hyper logique tout ça...



Bref, si je suis les conseils de Melle Anne, les jupes trapèzes sont faites pour moi alors que je n'en ai pas une seule dans ma penderie. Qu'à cela ne tienne : une jupe trapèze en jean est désormais mienne !

Patron : Amy de Farbenmix, taille 34 légèrement réduite au niveau de la taille car le patron taille un peu grand. Les instructions sont en allemand und dank sechs Jahren intensiver Praxis der Sprache von Goethe, et grâce aux schémas du livret explicatif, le montage s'est fait sans encombre. 

Tissu : jean brillant de chez Tissu Price. J'ai été assez déçue à la réception de mon colis : je pensais recevoir un denim comportant quelques fils brillants genre lurex. Au lieu de cela j'ai reçu un denim enduit d'une espèce de matière brillante qui a ruiné mon fer à repasser et dégagé une forte odeur de plastique brulé dès le premier repassage. Pour éviter de me balader avec l'équivalent d'un baril de pétrole contre la peau, j'ai entièrement doublé la jupe avec du coton. Passons sur ce choix de tissu pas terrible et pas très Wearability Project compatible, ça m'apprendra à commander sur le net... Note pour plus tard : deux projets successifs pour lesquels je constate un choix de tissu pas top : il faut vraiment que je me penche sur cette question.

Du fait de la rigidité du tissu la forme est vraiment très trapèze. Pour réduire un peu l'ampleur, j'ai donc marqué le plis creux sur toute la longueur de la jupe. J'ai soigné les finitions, tant sur la jupe que sur sa doublure (marges de couture surjetées et soigneusement écartées, ourlets en biais rapporté, quelques petits clous décoratifs le long des poches et surtout une fermeture invisible vraiment invisible).

Bilan : je suis plutôt satisfaite du résultat. Et après avoir été portée une journée entière, cette jupe ne s'est pas révélée inconfortable.





Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je l'assortirais bien a un top marin, cette jupe...

24 févr. 2014

Top # 3 / Tricot # 2 - Douceur de plantain

Plus d'un mois sans publier d'article, et pourtant, je n'ai pas chômé ces derniers temps. Au programme, un plantain et un peu de douceur. Non non, je ne parle pas de réjouissances culinaires (quoi que la période hivernale soit propice à un peu de réconfort gustatif), mais bien de couture et de tricot...

Pour commencer, il y a donc eu le châle Douceur (patron gratuit chez In the loop) qui m'a occupée un certain temps. Il n'est pas très compliqué, puisque fait essentiellement de jersey et de point mousse, mais il a été assez long à tricoter vu mon niveau et ma légendaire rapidité. Il m'a permis d'apprendre les augmentations intercalaires torses, les jetés et surtout le montage à 3 mailles qui en deviennent 9. Là,  j'avoue que j'ai eu beaucoup de mal à comprendre non pas le principe mais la mise en pratique. Heureusement, les vidéos de Stephen West sur le "garter tab cast on" sont venues à mon secours !

Le châle est réalisé en laine / alpaca Lima de Drops, couleur naturel, beige clair et beige mix. Très douce, très moelleuse, un plaisir à toucher et à tricoter ! Terminé en décembre, je l'ai porté plusieurs fois et c'est un bonheur de chaleur et comme son nom l'indique très bien, de douceur.





Après cela, il y a eu Plantain, un patron Deer and  Doe. J'ai utilisé un jersey écru à la composition douteuse, mais très moelleux et doux, de mon stock (coco coupons, collection d'il y a au moins deux ans). Revers de la médaille, il est un peu mou voire devient un peu informe après avoir été porté. Pourtant j'ai stabilisé les coutures d'épaules avec du stabilmanche. Histoire de renforcer le côté "cocon" et enveloppant de la chose, j'ai ajouté un col boule. Je l'ai fait une taille plus grande (36) qu'à l'ordinaire pour coller encore plus à l'esprit douillet.



Et là, je suis globalement satisfaite : le tricot et le tee shirt vont bien ensemble. Seul hic : la matière du tee shirt ne me convainc pas totalement.
Je pense même que d'autres plantains vont voir le jour d'ici peu, à la bonne taille cette fois-ci et dans un jersey coton plus ferme.

9 déc. 2013

Le tricot pour les nuls #1

Ma mère  est une tricoteuse de choc. Je ne compte plus les nombreux pulls,  tricot et gilets qu'elle a fait quand j'étais petite. Quand ma babychoune est née,  elle a donc ressorti ses aiguilles et tricoté des gilets de toute beauté, dans des matières toutes douces qui donnent envie de s'y lover, en un temps record bien évidemment. De plus, je me suis rendu compte que je lorgnais de plus en plus sur les magnifique réalisations au tricot présentées sur Thread and Needles.  J'ai donc décidé de me lancer moi aussi !

Pour commencer,  j'ai opté pour de la simplicité, de la rapidité, du moelleux et de la chaleur : la scrunchable scarf repérée chez Luckyslug. De la simplicité donc (2 mailles endroit 1 maille envers), de la rapidité (des aiguilles n°9), du moelleux et de la chaleur (laine Andes de chez Drops Design, douce, chaude...)

Bon, pour la rapidité, je mettrai un bémol  vu que j'ai détricoté un nombre de fois astronomique (oui oui, j'ai trouvé moyen de me planter plusieurs fois alors malgré la simplicité du modèle !), au grand désarroi de ma moitié qui en est venu à émettre des doutes sérieux sur ma santé mentale. Au final, il reste un défaut sur l'envers mais pour une première,  je trouve que je m'en tire plutôt bien.

Le challenge est validé : j'ai une écharpe et surtout j'ai aimé la tricoter. D'autres projets vont suivre...




30 nov. 2013

Jupe # 2 - Kasia

Repérée et imprimée il y a plusieurs mois de cela,  Kasia attendait sagement dans un coin que je me décide à m'occuper d'elle. A chaque fois que je voulais lui régler son sort, les mêmes doutes surgissaient : la taille très haute, qui fait pourtant tout son charme, est elle bien adaptée à ma morphologie ? La coupe droite n'est elle pas trop sévère ? Avec quoi puis je l'accorder ? Est ce que cette coupe ne fait pas un peu trop classe et dadame pour moi qui suis du genre "jean, tee shirt, gilet"? Vous voyez le genre de questions existentielles qui m'ont taraudée (ouais, je sais, j'ai une vie très difficile).

D'ailleurs, c'est bien pour toutes ces raisons que je n'avais pas mis Kasia dans ma planche d'inspiration, qui est censée ne contenir que des modèles qui me vont pas trop mal / qui correspondent globalement à  mon style.
Finalement, les réalisations de By Coconuts et Julie m'ont convaincue de tenter le coup et le thème "taille haute"du défi jupe du mois m'a motivée pour m'atteler à la tâche.  Dans un grand élan de motivation,  j'ai même fait une toile, c'est dire... J'ai également soigné les finitions : les coutures intérieures et l'ourlet sont bordés de biais. Du coup,  double pression pour cette jupe qui a intérêt à déchirer grave, vu le temps passé à cogiter et à coudre !!!

Détails techniques


Patron  Kasia en téléchargement gratuit sur Burdastyle
Taille 34
Tissu en denim et coton,
Modifications : raccourcie, fermeture à glissière sur le côté et non sur l'empiècement ventral,.

Version cool

 Détail de l'empiècement devant


Version plus habillée


Bilan : Je suis contente du résultat. Je ne sais pas si je la porterai beaucoup en version taille haute apparente, mais en version jupe en denim toute simple, elle me plait bien !

Nouveau projet en cours : je m'attelle au short châtaigne de Deer and doe.  D'ailleurs, ça tombe super bien, Pimsy organise justement un Sew along (je suis hyper à la bourre, pour changer). Là aussi,  je tente une grande innovation stylistique (je ne porte jamais de short,  rapport à la taille de mes gambettes, mais je me dis qu'avec des bottes et des collants ça peut éventuellement le faire) et technique (je n'ai jamais cousu l'ombre de l'ébauche d'un short ou d’un  pantalon).

23 nov. 2013

Top automne hiver 2013-2014 #2

On continue avec la "collection automne hiver". Encore un top, encore issu du Burda de février 2013 (une vraie mine d'or,  soit dit en passant).
Le rendu final ne correspond plus vraiment au modèle initial qui est beaucoup plus fluide et décolleté. Mais je préfère ma version !

Détails techniques :



Modèle 135 réalisé en taille 36.
J'ai juste remonté les épaules de quelques centimètres et moins creusé le décolleté. J'ai également ajouté trois plis  au dessus de la poitrine (honteux plagiat de la robe Aubépine de Deer and doe,  je plaide coupable, mais j'adore ce détail). 
Le tissu utilisé est du crêpe assez fin (et transparent). Le devant et le dos sont donc entièrement doublés de voile de coton noir, j'ai juste gardé un effet de transparence pour les manches (qu'on ne voit pas très bien en photo, because tissu noir + temps pourri = photos pourries). 

Initialement,  je voulais poser un biais d'encolure contrastant  comme sur le modèle Burda, mais au final cela jurait...

La réalisation est très simple, la seule difficulté étant le maniement du crêpe très fin et très très glissant.








6 oct. 2013

Top Automne Hiver 2013-2014 #1

Voici la première pièce de ma mini "collection" automne hiver 2013-2014. Il s'agit du top drapé du Burda de février 2013, en jersey. Cette fois encore, vous pouvez noter l'énooorme prise de risque et l'originalité folle dont j'ai fait preuve !
En revanche, je me suis un peu lâchée sur le motif  du tissu qui pique les yeux, entre le rouge, le noir, le gris et le blanc.



La réalisation s'est passée sans trop de difficulté, notamment grâce aux nombreuses discussions que j'ai trouvé sur Thread and Needles, qui expliquaient bien la seule partie un peu ardue : la fixation du drapé. Pour le reste, les explications de Mme Burda sont comme à l'accoutumé : incompréhensibles à la première lecture, mais deviennent à peu près claires une fois le tissu coupé.

J'ai fait quelques modifications
- j'ai remonté les épaules et le décolleté de quelques centimètres : cela modifie un peu le tombé du drapé mais cela m'évite tout risque d'attentat à la pudeur (le décolleté est très plongeant sur le modèle de base),
- j'ai réduit la largeur du drapé,
- j'ai raccourci la longueur de 5 centimètres (malgré cela je le trouve encore un peu long sur le devant),
- je n'ai pas fait d'ourlet aux manches et sur le bas mais un simple ourlet roulotté (la faute à mon jersey tout merdique / mou fin). 

Je craignais un peu le potentiel "femme enceinte" du drapé mais finalement, l'écueil est évité.

Détails techniques 
Burda modèle 113 de 02/2013
Jersey tout merdique / mou fin Mondial Tissu (soldes été 2013). Je ne sais pas qu'elle sera sa longévité, mais je croise les doigts pour qu'il résiste bien à l'usage et aux lavages car j'ai encore quelques mètres du même tissu dans une couleur différente.

Bilan
Je suis plutôt contente du résultat, couturistiquement parlant ! J'aime le motif du tissu et les couleurs, j'aime sa fluidité (il faut toujours voir le côté positif des choses). 
En revanche, je ne suis pas sure d'aimer le rendu sur moi avec un pantalon. Il me parait vraiment long, mal proportionné par rapport à ma taille. Étrangement, je le préfère avec une jupe...

 


Et vous, qu'en pensez vous ?

29 sept. 2013

Jupe # 1- asymétrie

Pour ma première participation au défi "jupe du mois" de septembre, j'ai fait preuve d'une originalité et d'une audace rarement vues auparavant. J'ai en effet cousu LA jupe drapée du Burda de février 2013. Oui oui, celle là même dont on a vu et revu de superbes versions au cours des 6 derniers mois...
Et dont le joli drapé répond tout à fait au thème "asymétrie".

Je l'ai réalisée en coton léger qui dormait dans mon stock depuis au moins 3 ans. Elle est très facile à faire (juste 4 pièces et des parements d'ourlet). La seule difficulté est la pose d'une glissière vraiment invisible. Je n'ai pas apporté de modification au modèle initial, si ce n'est qu'elle est entièrement doublée et que je n'ai donc pas utilisé les parementures d'ourlet. Du coup je suis contente des finitions qui sont nickel, vu qu'on ne voit absolument aucune couture.

Je l'ai réalisée en août et je l'ai beaucoup portée pendant les jours de grande chaleur. Mais je pense que je pourrai la porter cet automne, avec des collants.

Détails techniques:


Burda 02/2013
Modèle 111
Taille 17 légèrement raccourcie car je ne mesure qu'1 mètre 58 :-(
Tissu extérieur : coton léger gris bleu (Mondial Tissu) , doublure voile de coton noir (stock).

Place aux photos :





9 sept. 2013

Back to business... ou la planche d'inspiration automne hiver 2013 - 2014

Après une très longue absence de presque un an, me voici de retour. Cette période a été loin d'être inoccupée.
Les 6 premiers mois ont été quasiment exclusivement consacrés à ma babychoune, au pouponnage intensif et à une sorte de béatitude de la jeune maman. Autant dire que la couture a été largement mise de côté et ne me manquait pas plus que ça. 


Puis la reprise du travail m'a fait brutalement redescendre sur terre et m'a rappelé que les journées ne font que 24h. Entre le travail à plein temps, le bébé, la logistique quotidienne... et surtout une organisation plus que perfectible, j'ai à peine eu le temps d'ouvrir un livre et de sortir la mac. Là j'avoue qu'a commencé la frustration de ne pas avoir une seule parenthèse de détente. Puis les vacances sont arrivées et j'ai enfin pu me remettre doucement, mais avec jubilation, derrière la machine pour coudre une Datura et la jupe drapée du burda de février 2013, que j'ai beaucoup portées mais pas encore photographiées.

Aujourd'hui, nous avons enfin réussi à mettre en place une organisation qui tient à peu près la route et qui me permet de dégager un peu de temps pour moi, que je compte bien employer à faire chauffer la mac.

Voici donc ma planche d'inspiration pour la saison automne hiver 2013 - 2014. L'objectif est assez ambitieux, mais il faut voir grand ! Contrainte supplémentaire : n'utiliser que des tissus de mon stock.




Pour résumer, on a 7 hauts, du noir, de l'écru, du blanc et une touche de rouge. Des basiques qui, je pense, peuvent s'accorder avec un jean, un pantalon un peu classe, une jupe, un short...

Qu'en pensez vous ?

1 sept. 2012

Rose et Anis

Pour personnaliser un peu la chambre de babychoune, j'ai cousu un tour de lit et une housse de matelas à langer assortie. 

Etant donné ces accessoires doivent côtoyer des turbulettes aux couleurs assez flashy, j'ai opté pour des teintes plutôt douces : rose et anis.
Pour la réalisation, rien de bien compliqué : 
des rectangles de tissu uni en coton (le tour de lit mesure 3*70 cm par 40 cm de hauteur), 
un peu de molleton pour le confort, 
des appliqués entoilés et piqués à la machine (les puristes du patch frémiront sans doute devant cette hérésie, mais désolée, ma brother est beaucoup plus efficace que mes petites mains), 
quelques surpiqures assorties avec un fil double...

A l'usage, j'avoue que la housse a été rapidement rangée au fond d'un tiroir. Ma babychoune trouvant très drôle de régulièrement faire pipi une fois que je viens de lui enlever sa couche, mais avant que j'ai eu le temps de lui en mettre une autre, il m'a paru plus judicieux de remplacer la housse par une simple serviette de toilette.